Cet orphelinat n'est pas ordinaire. Il accueille un grand nombre d'enfants, chacun possédant un don en eux.
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Matteo Lucian Heylins, l'esprit du Feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Matteo L. Heylins
avatar
Mes InformationsAge : 22
Date d'inscription : 25/11/2012
Date de naissance : 28/03/1995
Messages : 18

Mes niveaux
♢ Parchemin d'identité
♥ Ton nom: Matteo L. Heylins
♥ Ton âge: 17 ans
♥ Ton don: Contrôle du Feu

Admin

MessageSujet: Matteo Lucian Heylins, l'esprit du Feu. Dim 23 Déc - 22:56

Matteo Lucian Heylins





Présente toi
♤ SURNOM :: Matt' - Matty

♤ ÂGE :: 17 ans

♤ DATE DE NAISSANCE :: 28 mars

♤ NATIONALITE :: Anglais

♤ SEXE :: Masculin

♤ DON :: Contrôle du feu

♤ ORIENTATION SEXUELLE :: Bisexuel

♤ GROUPE :: Orphelin
Physique
Matteo est un jeune homme de taille moyenne. En effet, à son âge, il mesure à peu près un mètre septante-deux (1m72). Son visage n'est plus celui d'un enfant mais bel et bien celui d'un adulte. Il est encadré par des cheveux rouges autrefois brun clair et ayant des mèches rebelles qui ne désirent pas toujours se faire coiffer. Il a adopté cette couleur pour aller avec celle de ses yeux qui, eux, sont naturellement rouges. Matteo n'est pourtant pas albinos, puisque ses cheveux à la base était -comme dit plus haut- brun clair.Le jeune homme a un nez fin, tout comme ses lèvres qui s'étire rarement en un sourire. Il garde souvent un air neutre sur le visage.
Son corps... Une musculature à peine visible mais qu'il tente t'entretenir lorsqu'il n'a pas la "flemme". Sinon, il est anormalement chaud. La température d'un corps humain en bonne santé est de 37° alors que celle de Matteo est proche de 40°. De plus, il est brûlé à plusieurs endroits, surtout les bras.


Caractère
Matteo est un jeune homme peu bavard. Il préfère rester à l'écart des autres, d'un côté pour éviter de les enflammer, et de l'autre car il trouve que l'on apprend beaucoup en restant à l'écart. Rester en dehors des cercles est aussi quelque chose de bien pour lui. Cela évite les prises de têtes avec les autres. On pourrait donc croire qu'il est asocial mais non. Il ne crache jamais contre la compagnie de qui que ce soit.
Il parle très peu de lui. Il n'aime pas son passé. Et puis, le passé, c'est le passé ! Pourquoi revenir sur quelque chose que l'on ne peut pas changer ? Cela lui donne un petit côté mystérieux.
Ce jeune homme sourit peu. Il réserve ses sourires pour de bonnes raisons. Sourire à tout bout de champs... ça l'énerve plus qu'autre chose.
En parlant de cela, il peut s'énerver très vite. Comme un volcan, il peut exploser après avoir longuement pris sur lui. Bien qu'il ne soit pas des plus patients. Au contraire, il est plutôt du style impulsif.

Qu'aime-t-il ? Plusieurs choses. Il adore les chats même si à l'heure actuelle il n'en possède aucun. Le chocolat est son pécher mignon avec les mangues. Il aime autant le soleil que la pluie ou la neige. Il se plait à ne rien faire et à profiter de l’insouciance du silence dans un jardin.
En revanche, il déteste devoir travailler pour l’école et porter un uniforme. Il hait son pouvoir qu’il juge trop dangereux. Il a horreur qu’on l’appelle « Matty »….

Ce n'est qu'un brève aperçu de son caractère reprenant néanmoins les lignes principales.


D'où viens-tu ?
- Non, non !! Arrêteuh ! Tu chatouilles !!
- Mais c’est le but Matty !


La mère et le fils riaient aux éclats. L’un parce qu’il était chatouilleux et l’autre car le réaction et les rires de son enfant l’amusait.

Matteo avait 5 ans. Cinq petites années de joie et de bonne humeur dans une famille d’apparence heureuse. D’apparence seulement, oui. Le couple n’allait plus aussi bien qu’auparavant mais pour leur petit garçon, ils faisaient tous deux un effort. Ils l’aimaient et voulaient le voir heureux. L’enfant, lui, n’y voyait que du feu. Ses parents vivaient ensembles, se parlaient normalement, dormaient dans la même chambre… Mais ils ne dormaient pas dans le même lit, ne se parlaient que pour les choses utiles comme les courses par exemple et ne s’embrassaient jamais. Mais pour ces derniers points, Matteo était trop jeune pour le savoir et s’en rendre compte et comprendre ce qui se passait. Mais parfois, il arrive qu’une goutte d’eau fasse déborder le vase. C’était le cas ce jour où les chatouilles arrachaient des larmes de rire au gamin. C’était le jour de son cinquième anniversaire. Son père n’était pas encore rentré et sa maman faisait tout pour ne pas qu’il s’en inquiète. La nuit tomba rapidement pour un 28 mars et Matteo alla se coucher sans avoir eu un « bon anniversaire de son papa ».
Dans son petit lit, il ne trouvait pas le sommeil, guettant l’arrivée de son père. Quand celui rentra, la mère l’attendait, les bras croisés sur la poitrine et l’attaqua à coup de mots.

- Je peux savoir pourquoi tu rentres seulement maintenant ? C’est l’anniversaire de ton fils aujourd’hui ? Tu étais passé où ? En plus tu rentres comme ça, sans même rapporter de cadeau. Cela aurait pu être une excuse mais non, même pas. Cette odeur… Tu as été voir ta blonde encore ? Tu la préfère tant que ça à ton fils ?

Elle ne s’était arrêtée, ne lui laissant pas le temps de répondre directement. Elle regardait le visage de celui qui était encore son mari même si l’amour n’était plus là. Elle avait espéré que pour son Matty, le couple survive. Mais cela échouait… Exacerbé, le paternel ronchonna entre ses dents.

- C’pas possible… On peut même pas avoir la paix ici ! C’qui a ton avis qui ramène l’argent pour nourrir le môme ? C’moi ! Et on n’est plus ensemble ce que je sache. Alors laisse-moi vivre ma vie comme je l’entends.
- Mais ton fils fait aussi parti de ta vie ! Alors tu pourrais au moins t’en occuper un peu !

Elle avait presque crié. La discussion s’envenimait et s’agitait. Les paroles, trop fortes, alarmèrent Matteo qui sortit de sa chambre et pointa discrètement son nez pour voir ce qu’il se passait. Il voyait son père et sa mère dans un drôle d’état. Sa maman était sur le point de pleurer et son père voyait rouge. Le bambin n’aimait pas ça. Cela lui faisait peur. Il ne comprit pas la suite. Une suite terrifiante, traumatisante. Son papa, celui qu’il admirait parce qu’il quittait la maison en costar-cravate, n’était plus le même. Il prit un chandelier, héritage d’un de leur parent, et frappa son épouse avec. Il frappa. Encore et toujours. Elle criait, pliait, tombait jusqu’à ne plus respirer. Horrifié, Matteo poussa un cri et alla voir sa mère. Il la secoua doucement en l’appelant. « Maman, maman !! Faut pas dormir sur le sol. Tu vas être malade. Maman !! » Voyant qu’aucune réponse ne lui parvenait, les larmes aux yeux, il se retourna vers son père. « Pourquoi t’as fait ça ? Pourquoi maman elle répond pas ? » Ses larmes coulaient sur ses petites joues et le père en resta indifférent. Il prit ses affaires et parti. Ce fut le dernier souvenir que Matteo eut de lui.
L’enfant était resté près de sa mère. Il pleurait il ne comprenait pas. Il avait envie d’être câliner. Il avait envie de se réveiller.
Une bougie était restée allumée. Elle vacillait et allait bientôt s’éteindre. C’est ce qu’on aurait pu croire. Mais le feu se rétablit. La détresse de l’enfant jouait sur cette flamme. Matteo sursauta en voyant la pièce éclairée d’un seul coup. Il se leva sur ses deux petites jambes tremblantes et regarda autour de lui jusqu’à apercevoir la bougie. Le feu était monté jusqu’au plafond, touchant les tentures. Les flammes embrasaient la maison. Matteo se blottit contre sa mère. Désemparé, ne savait que faire, il tenta de chercher du réconfort auprès de ce corps tiède qui refroidissait.
Alerté par l’alarme incendie, les pompiers débarquèrent. Ils sauvèrent le gamin qui n’avait aucune blessure. En revanche, celui de la mère avait été carbonisé.
Sans mère et sans père, il se retrouva seul. Orphelin. Il fut balloté de foyer d’accueil en foyer d’accueil jusqu’à ses 10 ans. À cet âge-là, il partit. Il quitta son foyer. Mal nourri ou battu, traité comme un chien si pas pire, il n’en pouvait plus. Il marcha jusqu’à rencontrer une personne étrange. Un lieu existait pour lui. Il pourrait apprendre à contrôler son pouvoir. Et il serait heureux à nouveau. Matteo la regarda, d’un petit air boudeur car il ne comprenait pas pourquoi ni comment elle était au courant de ses capacités.

- Mon feu ne se contrôle pas ! Et comment je pourrais être heureux ? Hein ? Avec pleins des inconnus ? Moi je ne vois pas ! Je vois pas du tout !!

Elle lui fit alors une promesse. S’il n’était pas heureux et qu’il n’arrivait à rien dans l’orphelinat où elle voulait l’emmener, il pourrait repartir pour mener la vie qu’il voulait. Il accepta donc et se retrouva à l’orphelinat Von’Syrl. Il s’y plut sans doute car jamais il n’en reparti. Il n’était pas mal traité. La nourriture y était délicieuse et copieuse. Les personnes qui y vivaient étaient sympathiques. Et puis, peu à peu il apprit à maitriser son pouvoir et non sans mal.



Que possèdes-tu ?


Don: Contrôle du Feu.

Matteo joue avec le feu sous toute ses formes. Il ne sait pas en créer de toute pièce, il lui faut pour cela des combustibles. C'est pour cette raison qu'un briquet est utile. A partir de cette simple flamme, il peut donner à son élément la forme qu'il souhaite. Il peut lui ordonner de brûler la personne qu'il veut ou bien au contraire de ne rien lui faire. Matteo peut former un bouclier de flamme tout comme il peut lancer des serpents enflammés. Son don est autant offensif que défensif en restant néanmoins dévastateur.
En effet, il laisse des traces sur le sol par exemple. Mais comme Matteo ne maitrise pas son pouvoir à la perfection, il en a des traces sur le corps. C'est aussi pour cette raison là que son corps est en permanence bouillant si pas incandescent.




Derrière l'écran
♤ SURNOM : Nade - Mikyo - ...
♤ ÂGE :: 17 ans
♤ SEXE :: Féminin
♤ D'OÙ CONNAIS-TU CE FORUM ? Grâce à la fonda qui voulait faire un forum ^^
♤ QU'EN PENSES-TU ? Beau et bien !! Que du bien en somme ^^
♤ UN DERNIER MOT ? Nyaaaa !!
♤ CODE DU RÈGLEMENT ::



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marya Dechamparde
avatar
Mes Informations Féminin Age : 18
Date d'inscription : 25/11/2012
Date de naissance : 01/05/1999
Messages : 36
Localisation : Dans tes rêves ♣

Mes niveaux
♢ Parchemin d'identité
♥ Ton nom: Marya Dechemparde
♥ Ton âge: 17 ans
♥ Ton don: Prémonitions

Admin

MessageSujet: Re: Matteo Lucian Heylins, l'esprit du Feu. Dim 30 Déc - 11:10

Bienvenue Bienvenue et Bienvenue !
Bon, j'ai juste oublié de copier le code pour afire ma jolie présentation en rose - non, j'avais juste la flemme de la mettre en faite (a) -
Tu sais quoi ? Je viens de lire ta fiche...D'ailleurs, tu m'as même faite pleurer avec ton histoire. Mais bon...C'est pas difficile de me faire pleurer aussi.
Ce que j'ai à dire sur ta fiche ? Mmmmh...Rien, oui je n'ai rien à dire, mise à part le fait qu'elle est complète. Le don est bien expliqué, je n'ai pas vu de faute grave etc...Tu as fait comme il fallait, je te félicite.

Je te donne donc le Parchemin de Validation ♡ - quelle émotion...c'est ma première validation...** -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinatvs.forumactif.org

Matteo Lucian Heylins, l'esprit du Feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♤ Parchemin d'entrée :: ♣ Inscriptions acceptées-